Un petit article de Jean-Paul Gavard-Perret sur e-litterature.net